Pierre Cardin, la griffe de la modernité

Document vidéo

Szumny, Isabelle (Réalisateur)

Disparu le 29 décembre 2020, Pierre Cardin fut un créateur de mode hors norme. Portrait d’un pionnier visionnaire et controversé.

 

Enfant déjà, il se rêvait couturier. Né en Italie en 1922, Pietro Cardin a 2 ans quand ses parents, en quête d’une vie meilleure, s’installent à La Tour-du-Pin, en Isère. Il en a 17 lorsqu’il se met en route, à vélo, pour rejoindre Paris, alors occupé. Stoppé à Moulins par la ligne de démarcation, il rejoint Vichy, où il se fait engager dans un atelier de couture tenu par une ancienne première main de Chanel. La guerre finie, le voilà enfin dans la capitale. Plus rien n’entamera son ascension dans le monde de la haute couture, dont il claque la porte dix ans plus tard pour voler de ses propres ailes, et conquérir, avec sa griffe, la planète en démocratisant sa vision de la mode, qu’il emmène jusqu’à la Chine de Mao et l’URSS de la perestroïka. Autant créateur qu’homme d’affaires, styliste que voyageur, perpétuellement en avance sur son temps, Pierre Cardin est resté jusqu’à sa mort, à 98 ans, à la tête de l’immense empire qu’il a bâti.

Illustre méconnu
C’est un fabuleux roman que conte, tout en riches archives, Isabelle Szumny. Celui d’un self-made-man fidèle, tout au long de sa vie, à son goût pour l’innovation, et qui fut, jusqu’au bout, maître chez lui quand tant de ses confrères durent vendre leur marque à des fonds de pensions ou de grands groupes du luxe. Déroulé de la prime enfance aux étapes du succès, son captivant récit lève le voile sur un homme passionné, aussi illustre que méconnu, controversé que visionnaire, modeste que richissime, qui a tout à la fois renouvelé la haute couture, mondialisé l’industrie du prêt-à-porter, investi le design et les arts de la scène, et conquis la planète en apposant son nom sur plus de huit cents licences, des bas féminins aux cigarettes.

Loading enrichments...